Treillages, panneaux et treillis décoratifs

Grâce aux treillis, la nature grimpe à l’assaut des murs

Les plantes grimpantes ont plus d’un tour dans leur sac: elles décorent habilement un mur défraîchi, cachent un grillage ou un vis-à-vis disgracieux. Elles habillent également une pergola ou créent une séparation végétale ou un îlot ombragé où il fait bon se reposer. Bref, elles améliorent la qualité de vie, surtout en zone urbaine!     

Pour se développer harmonieusement, les plantes grimpantes ont besoin d’un treillage adéquat, car leurs tiges ne sont pas suffisamment rigides pour supporter leur poids. Ainsi, chèvrefeuille, cytise, glycine, clématite, rosier grimpant, passiflore, bougainvillier, jasmin, et bien d’autres encore, vont orner et envelopper ces treillages, chacun à sa façon.

C’est pourquoi Croix Chatelain vous propose un large choix de treillis : vous sélectionnerez le style, la forme et la matière en fonction de vos goûts et de vos besoins.

Quel matière pour quel usage?

  • Bois: très esthétique, nécessite peu d’entretien à condition de choisir un bois imputrescible.
  • Acier: convient particulièrement pour les plantes à grand développement qui finiront par peser sur le treillage.
  • PVC: séduira les jardiniers amateurs, car il ne nécessitera quasiment pas d’entretien.

Quelle plante palisser ?

Les plantes grimpantes ont différentes manières de s’accrocher à leurs supports. Donc toutes ne « réagissent » pas de la même manière face au treillage.

  • les grimpantes « à attacher »: la plante a besoin d’un lien pour se tenir au support (bignone, jasmin d’hiver)
  • les grimpantes volubiles ou à vrille : la tige de la plante s’enroule autour du support (clématite, chèvrefeuille)
  • les grimpantes ventouses ou crampons: la plante s’accroche toute seule au support (lierre, hortensia grimpant)

Comment palisser ?

  • Installer le treillage avant la plante, pour ne pas prendre le risque de l’abîmer.
  • Choisir la largeur des mailles en fonction du diamètre des tiges.
  • Planter la plante grimpante à une distance de 15 à 30 cm du mur, pour que les racines puissent se développer.