Février en couleur avec des primevères en pot

Pour lutter contre le froid, la pluie et la grisaille, rien de tel qu'un peu de couleur ! Avez-vous remarqué à quel point les fleurs de ce mois sont colorées ? Quelle que soit la météo, pensées, crocus et primevères illuminent les courtes journées de février. En intérieur comme en extérieur. Et grâce à la grande variété de leurs tonalités vous pourrez les assortir au gré de votre fantaisie. 

Faciles d'entretien et très résistantes, les primevères redonnent vie à votre habitation. Au jardin, en jardinière, sur le rebord d'une fenêtre, dans votre salon ou au bureau, tous les emplacements lui conviennent.

Mais d'où viennent les primevères ?

Elles appartiennent à la famille des primulacées qui comprend plus de 400 espèces. Pour la plupart originaires d'Europe, les primevères sauvages fleurissent au début du printemps (février – avril) sur les talus à mi-ombre et dans les prés. Elles annoncent le printemps.

Dès le début de l'année, on retrouve les primevères des jardins dans toutes les jardineries et chez tous les fleuristes. Rien d'étonnant, cette petite vivace aux couleurs peps et au feuillage semi-persistant est très rustique et résiste bien au gel.

On peut donc la mettre partout, en extérieur comme en intérieur, pour profiter de sa floraison haute en couleurs jusqu'à la fin de l'hiver.

Quel pot choisir pour vos primevères ?

Pour bien faire ressortir les couleurs vives de vos plantations, optez pour des pots aux tons neutres : taupe, beige, anthracite, blanc ou noir.

Garden-ID – Happy line

Groupez les primevères pour renforcer l'effet coup d'éclat. Disposées en petits groupes unis ou panachés, ou encore associées à des tulipes ou des jonquilles, les primevères évoquent le printemps avant l'heure. C'est tellement bon pour le moral !

Placez votre composition colorée dans un endroit bien visible. Dans le hall d'entrée pour souhaiter la bienvenue, sur l'appui de fenêtre de la cuisine ou sur la table du living pour chasser la morosité.

Plantbag Scheurich – source : Twitter @kuschelmaus0305

Arrosage, soin et associations

Facile d'entretien, la primevère d'intérieur demande de la lumière (mais pas le plein soleil) et un arrosage régulier. Le terreau doit rester humide, sans pour autant noyer la plante (ce qui ferait pourrir les racines).

Pour une plantation en pot ou en jardinière, un terreau de type « géranium » convient parfaitement. Pensez à en bien drainer le fond du pot ou à le poser sur une couche de billes d'argile ou de gravier, surtout si vous le placez dans une pièce (sur)chauffée.

Pour prolonger la floraison, retirez régulièrement les fleurs fanées et les feuilles mortes pour favoriser l'apparition de nouvelles fleurs.

En composition, les primevères se marient harmonieusement aux pensées mais aussi aux herbes et graminées. Elles mettent en valeur les bulbes printaniers comme les jonquilles, les narcisses, les tulipes et les crocus. Plus tard dans l’année, les violettes cornues, les renoncules et les marguerites de printemps sont des partenaires végétaux appropriés.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Yvonne Topholm Lindberg (@yvonnetopholm) le