BON VENT MICHEL ET MERCI !

Après une carrière bien remplie, dont 25 ans passés au sein de l'équipe Croix Chatelain, voici venu le temps pour Michel Cnop de passer à l'étape suivante : une retraite sereine et bien méritée ! 

Son crédo: le travail dans la bonne humeur

Michel exerçait son métier avec passion et  surtout … avec le sourire ! Pour ses collègues, il était « zen et pratiquement toujours de bonne humeur ». Ils lui trouvaient même un petit air de ressemblance avec le bouddha du comptoir. Si vous passez par les bureaux de Croix Chatelain, vous pourrez en juger !

Hyper soigneux, Michel faisait attention aux moindres détails et préparait tout à 100%. Pas de routine chez lui, juste une organisation très bien rodée et toujours au top.  D'ailleurs, la jardinerie n'était qu'une des cordes à son arc. Avant de rejoindre Croix Chatelain il a travaillé de longues années dans l'agroalimentaire, les engrais … et les alarmes.

Pour avoir sillonné toute la Belgique pendant plus de 40 ans, Michel connaissait par cœur toutes les routes … surtout celles qui mènent aux bons restaurants.  Rien d'étonnant d'ailleurs puisque – le saviez-vous – sa vocation et sa formation première, c'était justement … chef coq !

Son secret: rire et faire rire

Nous n'oublierons pas combien Michel nous faisait rire tant avec les blagues qu'il savait si bien raconter qu'avec celles qu'il s'ingéniait à faire à ses collègues.  En voici deux exemples, pour la route …

L'art de piéger un collègue …

Un  jour, Michel a discrètement subtilisé un papier à entête d'un client, Walter Claes.  Il a ensuite faxé à sa collègue Rita un courrier officiel, signé par Walter, lui demandant de participer à ses portes-ouvertes en venant y préparer des crêpes pour les visiteurs. Rita a modifié son planning et a répondu à Walter qu'elle serait au poste le jour des portes-ouvertes.  On imagine aisément la tête de Walter et celle de Rita, lorsqu'ils ont compris qu'il s'agissait d'une blague de Michel.

Un gag digne d'une vidéo cachée.

Alors qu’il circulait sur le viaduc de Vilvorde, Michel est arrêté par la police.  Ils croyaient qu’il voulait faire le malin et se faire passer pour un flic.  Mais pourquoi donc ?
Parce qu’il avait eu la mauvaise idée de placer un cache-pot bleu fluo sur la plage arrière de sa voiture.  Les flics l'avaient pris pour un gyrophare.  Et Michel a eu bien du mal à les convaincre de sa bonne foi.